Ce mercredi 1er mars, Madame Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, a lancé le premier plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants. Encore trop souvent traitées comme des faits divers ou même passées sous silence, ces violences ne doivent plus être dissimulées par le déni de notre société. Libérer la parole des victimes comme celle des témoins devient une priorité incontournable !

Ce plan triennal, composé de 4 axes principaux étayés par 23 mesures, mobilise le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes ainsi que le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Il vise notamment à développer les connaissances sur toutes les formes de violences faites aux enfants, mais aussi à informer les familles et mieux former les professionnel.le.s au repérage et aux moyens mis à leur disposition pour les dénoncer.

L’une des mesures phare soulignée par Madame Rossignol est le renforcement des liens entre le 119 Allô Enfance en Danger et le 3919 Violences Femmes Infos pour améliorer l’identification et la prise en charge des enfants et des femmes victimes de violences au sein du couple. Effectivement, 83 % des appels adressés au 3919 concernent des femmes violentées avec enfants et 12 % des informations préoccupantes transmises par le 119 font état de violences au sein du couple.

Une campagne de communication a été initiée dans le cadre de ce plan pour inciter au signalement d’enfant en danger ou en risque de l’être.

Découvrez cette campagne ici !

 

Fondation pour l'Enfance

Fondation pour l'Enfance

La Fondation pour l’Enfance est née en 2012 de la fusion de deux fondations : la Fondation pour l’Enfance créée par Anne-Aymone Giscard d’Estaing en 1977, et la Fondation Protection de l’Enfance. Les missions de la « nouvelle » Fondation pour l’Enfance ont été redéfinies en 2012, et sont : la lutte contre les violences faites aux enfants, le développement du parrainage de proximité et la sensibilisation autour des usages du numérique chez les enfants, et en particulier chez les tout-petits.