Le Plan d’action pour la petite enfance lancé en novembre 2016 par Laurence Rossignol a pour mission de redéfinir et développer le cadre d’accueil des jeunes enfants en France.

L’accueil et la prise en charge des enfants de moins de 3 ans sont indispensables pour permettre l’éveil et la socialisation des enfants, et permettre aux parents de concilier vie professionnelle et vie privée.

Ce plan oriente son action autour de 3 axes :
– Définir un cadre majeur à l’accueil des jeunes enfants.
– Développer un accueil de qualité, ouvert, pluridisciplinaire et sans stéréotypes.
– Former des professionnel.le.s  mieux adapté.e.s aux enjeux de notre société.

En avril 2017, le Ministère a publié un guide relatif aux établissements d’accueil du jeune enfant, à l’intention des PMI afin de suggérer des recommandations en vue d’une harmonisation des pratiques. Ce guide, qui s’inscrit dans le premier axe du plan d’action de la petite enfance, est chargé d’éclaircir les éléments de réglementation qui posent des difficultés aux acteurs de terrain.
Fruit d’une étude pilotée en 2015 par un groupe de travail animé par la Direction Générale de la Cohésion Sociale et réunissant des institutions nationales, représentants des gestionnaires et représentants des services de PMI,  il aborde les procédures de création, la transformation et l’extension des établissements, la réglementation relative aux établissements recevant du public, à l’accessibilité et à l’hygiène alimentaire, l’aménagement des espaces, les règles liées aux jeux et aux aménagements spécifiques, l’accueil en sur-nombre et l’équipe professionnelle.

Professionnel.le.s de l’enfance, retrouvez ce guide ici : http://bit.ly/2p1yXIo

Fondation pour l'Enfance

Fondation pour l'Enfance

La Fondation pour l’Enfance est née en 2012 de la fusion de deux fondations : la Fondation pour l’Enfance créée par Anne-Aymone Giscard d’Estaing en 1977, et la Fondation Protection de l’Enfance. Les missions de la « nouvelle » Fondation pour l’Enfance ont été redéfinies en 2012, et sont : la lutte contre les violences faites aux enfants, le développement du parrainage de proximité et la sensibilisation autour des usages du numérique chez les enfants, et en particulier chez les tout-petits.