Cumuler vie professionnelle et familiale n’est pas toujours facile. En tant que parents, vous vous sentez parfois dépassés et n’arrivez plus à gérer vie professionnelle et vie familiale au quotidien ? Vous vous sentez envahis par le stress, angoissés par certaines difficultés à gérer votre vie familiale ? Vous êtes peut-être en état de burnout. 

Selon une étude menée par le magazine Cerveau et Psycho, 5 % des parents seraient en état de burnout et 8 % présenteraient un risque élevé de l’être dans l’année. 13 % des parents sont en souffrance. 

 Le terme s’entend de plus en plus dans les media mais que signifie-t-il ? 

Synonyme de saturation, d’épuisement, l’état de burnout est souvent utilisé dans un contexte professionnel, mais peut s’appliquer également au cadre familial lorsque les parents, notamment les mères (qui assument 70 % des tâches parentales selon une étude de l’INSEE en 2015) ressentent cette fatigue physique et morale. 

 

Les facteurs : 

La difficulté de combiner une surcharge de travail avec un rythme effréné peut entraîner un état de stress continu. 

De plus, l’absence de récompenses et de soutien moral de l’entourage et de la société entraînent une baisse de motivation selon la psychologue Violaine Guéritault. 

Notons également que le rôle de parents s’apprend au jour le jour et qu’il n’existe pas vraiment de mode d’emploi ! 

 

Comment prévenir le burnout ? 

Eviter d’être sur tous les fronts en même temps, essayer de déléguer, demander à partager les tâches, avec votre conjoint.e et les proches notamment mais aussi accepter de ne pas pouvoir tout contrôler sont des moyens de ne pas se retrouver en état de burnout. 

Tentez de prendre soin de vous et de vous ressourcer dès que vous le pouvez. 

 

Comment sortir de cette situation ? 

Si vous vous sentez envahis par un état de stress continu, avec des difficultés à mener vie professionnelle et vie personnelle, et que vous ressentez un certain épuisement : 

 

  • Osez demander de l’aide à la famille et aux proches. 
  • N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant pour éliminer toute carence qui accentuerait cette fatigue intense ou pour lui demander de l’aide. Votre médecin pourra vous orienter si besoin. 
  • Vous pouvez être écouté.e dans le centre de PMI (protection maternelle infantile) le plus proche de chez vous, il vous redirigera vers des structure plus compétentes si besoin. 
  • Sortez de l’isolement, partagez vos expériences avec d’autres mamans et d’autres papas, qui vivent certainement la même chose. Il existe des structures qui organisent des rencontres parents-enfants, qui animent des groupes de paroles, pour vous aider à trouver des solutions. C’est le cas de Parents Solos & Compagnie ou de l’Ecole des Parents. 

 

 Voici également quelques conseils de lecture pour en savoir plus sur ce phénomène et les solutions pour y remédier : 

  • Le burnout parental  de Liliane Holstein,( éditions Josette Lyon)
  • La fatigue émotionnelle et physique des mères, de Violaine Guéritault (2004, Odile Jacob) 
  • Mère épuisée de Stéphanie Allenou (2011, Editions LLL  - Réédité en livre de poche, 2012, Marabout) 

 

Fondation pour l'Enfance

Fondation pour l'Enfance

La Fondation pour l’Enfance est née en 2012 de la fusion de deux fondations : la Fondation pour l’Enfance créée par Anne-Aymone Giscard d’Estaing en 1977, et la Fondation Protection de l’Enfance. Les missions de la « nouvelle » Fondation pour l’Enfance ont été redéfinies en 2012, et sont : la lutte contre les violences faites aux enfants, le développement du parrainage de proximité et la sensibilisation autour des usages du numérique chez les enfants, et en particulier chez les tout-petits.