Je souffre de troubles de l’alimentation (anorexie, boulimie)

Ta situation

Depuis quelques temps tu n’as plus d’appétit ? Tu perds énormément de poids ? Tu as peur de grossir ? Tu ne veux plus manger et la simple idée de t’alimenter t’angoisse ? Ou au contraire tu penses constamment à la nourriture ? Tu ne peux pas t’arrêter de manger et tu avales de grandes quantités jusqu’à te rendre malade ?

En plus de tes difficultés avec l’alimentation tu te sens triste, tu n’as plus envie de rien, tu t’isoles de plus en plus ?

Si tu te reconnais parmi ces différentes situations, tu souffres très probablement d’un trouble de l’alimentation. Il est important de prendre ce trouble au sérieux car il peut devenir très dangereux pour ta santé. Parfois, les troubles de l’alimentation sont dus à un dysfonctionnement dans ton organisme. Cependant, ces cas sont rares et la majeure partie du temps, les troubles de l’alimentation sont la conséquence d’un mal-être, d’une déprime ou d’une dépression. Il est donc fondamental de traiter aussi ce malaise psychologique.

Dans cette fiche, nous t’expliquerons les différents troubles de l’alimentation ainsi que les troubles psychologiques dont ils sont souvent la cause. Nous te donnerons également des conseils pour demander de l’aide, aussi bien en ce qui concerne ton alimentation que pour les difficultés psychologiques que tu traverses. Même si tu ne souffres pas toi-même de troubles alimentaires, cette fiche te sera également utile si quelqu’un de ton entourage (un(e) ami(e), une sœur, un frère, un(e) cousin(e) etc.) est concerné(e). Tu pourras lui expliquer un peu mieux le trouble dont il/elle souffre et ses raisons. Tu pourras également l’accompagner en lui proposant des lieux où aller pour chercher de l’aide.

Qu’est-ce qu’un trouble de l’alimentation ?

On parle de trouble de l’alimentation (ou trouble du comportement alimentaire) quand une personne a un comportement alimentaire perturbé qui a, ou qui peut avoir, des conséquences négatives sur la santé physique. Il existe différents troubles de l’alimentation.

L’anorexie

On parle d’anorexie quand une personne atteint un certain niveau de maigreur. Il existe deux formes d’anorexie :

  • L’anorexie « tout court » se caractérise par une perte d’appétit, la personne ne ressent plus la faim.
  • L’anorexie mentale se traduit par une perte d’appétit, mais aussi par une lutte acharnée contre la faim. La personne souffrant d’anorexie mentale se voit grosse et/ou a peur de devenir grosse. Elle cherche à perdre du poids et diminue fortement la quantité de nourriture qu’elle mange et les calories qu’elle consomme. Parfois même elle refuse complètement de s’alimenter. Une personne anorexique peut également chercher à faire beaucoup de sport pour essayer de perdre du poids.

Dans 95 % des cas, l’anorexie concerne les filles mais les garçons aussi peuvent aussi être concernés. L’anorexie peut également être liée au culte de la minceur que notre société voue aujourd’hui. Tu es constamment exposée à des publicités pour des régimes draconiens et des programmes de sport qui te feront perdre tes soi-disant kilos en trop, des photographies de mannequin très mince voire maigre. En plus de ces publicités, tu peux être entourée de personnes qui sont elles-mêmes obsédées par ce soi-disant « corps parfait » et qui peuvent te mettre une pression (silencieuse ou non) pour que tu fasses de même.

L’anorexie est une maladie grave qui peut durer longtemps. Elle doit être prise en charge par des professionnels de santé (médecins, nutritionnistes, psychologues).

La boulimie

Contrairement à l’anorexie, la boulimie est caractérisée par un besoin incontrôlable de manger sans cesse des quantités importantes de nourriture, jusqu’à faire des « crises de gavage ». Ces crises peuvent conduire à des malaises physiques et psychologiques (sentiment de culpabilité, maux de ventre et/ou de tête, crise d’angoisse), qui vont te pousser à te faire vomir ou à prendre des laxatifs pour compenser et éviter que tu prennes du poids.

L’hyperphagie boulimique

Elle ressemble à la boulimie car elle désigne à la consommation d’une grande quantité de nourriture de manière incontrôlée, seulement cette consommation n’est pas suivie de vomissement ou de prise de laxatifs. Elle entraine souvent en une prise de poids importante en peu de temps.

La manifestation d’un trouble psychologique

L’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie boulimique révèlent un malaise psychologique.

Tu as sûrement vécu, ou tu continues de vivre des évènements douloureux dans ta vie : divorce des parents, déménagement, abus sexuel, ou parfois juste l’adolescence qui peut être une période compliquée pour certaines personnes. Quelle que soit la raison de ton malaise, tu n’as pas à en avoir honte. Il est souvent difficile de reconnaître et d’accepter que l’on n’aille pas bien, parce qu’on ne veut pas paraître faible ou parce qu’on nous a appris à cacher notre tristesse. Mais ce n’est pas en gardant le silence et en ignorant nos souffrances qu’on arrive à les guérir. Au contraire, c’est souvent à cause de cela qu’on tombe dans des troubles alimentaires qui mettent notre santé en danger.

Pour ta santé physique, mais aussi pour ton épanouissement et ton bonheur, il est donc indispensable de soigner ce malaise psychologique que tu ressens. Il existe beaucoup de personnes dont c’est le métier : psychologue, psychiatre, psychothérapeute… La différence entre ces différentes professions peut être difficile à saisir et tu te demandes sûrement à qui tu dois t’adresser. Le mieux est de t’adresser à quelqu’un en qui tu as confiance, il/elle pourra t’orienter. Le ou la « psy » t’aidera à nommer tes souffrances, à les comprendre et à les surmonter pour faire en sorte qu’elles ne te poussent plus à adopter des comportements alimentaires dangereux pour toi. En plus de cela, tu gagneras en calme et en bien-être intérieur. Garde en tête que tu ne trouveras pas forcément tout de suite le ou la psy qui te correspond. Si c’est le cas, ce n’est pas grave ! Il arrive de rencontrer différents professionnels avant de trouver la personne qu’il nous faut. Le plus important c’est que tu ne baisses pas les bras.

Où trouver de l’aide ?

  • En en parlant à un adulte en qui tu as confiance – un parent, un membre de ta famille, un professeur, ton infirmier-ère scolaire etc. N’hésite pas à alerter une telle personne si tu n’es pas toi-même sujet(te) à des troubles alimentaires mais que quelqu’un autour de toi en souffre !
  • En t’adressant aux associations suivantes
    • L’association « anorexie boulimie, info écoute » au 0810 037 037 du lundi au vendredi du 16h à 18h (prix d’un appel local)
    • L’association PHARE Enfants-Parents au 01 43 46 00 62 du lundi au vendredi de 10h à 17h (prix d’un appel local) ou sur phare.org.
    • L’association G.R.O.S. (Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids) au 01 53 76 32 20 (prix d’un appel local) ou sur gros.org.

L’association « Vaincre l’anorexie et la boulimie » au 06.14.68.72.69 du lundi au vendredi du 16h à 18h ou les contacter par mail et info@vaincre-anorexie-boulimie.fr. Tu peux également te rendre sur leur site.

  • La Maison des adolescents – c’est une structure où tu peux venir parler de tes problèmes et préoccupations. Tu peux être accueilli(e) seul(e) ou accompagné(e), de façon anonyme, gratuite et sans rendez-vous. Rendez-vous sur le site de l’Association Nationale Maisons des Adolescents pour trouver la structure la plus proche de chez toi.
  • Si tu veux chercher toi-même un professionnel de santé
    • Sur le site internet ou l’application téléphonique « Doctolib » tu peux rechercher un professionnel (psychiatre ou psychologue, nutritionniste etc.) autour de chez toi, pour cela rendez-vous sur le site.

 

Des livres pour t’accompagner :

  • 3 filles et 10 kilos en trop, de Jacqueline Wilson – un livre qui mélange fiction et tests, quiz et conseils qui te permettront de mieux comprendre ta personnalité et tes habitudes alimentaires.
  • La vie, en gros, de Mikaël Ollivier (à partir de 9 ans) – l’histoire d’un jeune garçon fâché avec son corps qui combat son appétit un peu trop grand grâce à l’amour.
  • Un présent imparfait, de Jean-Marie Defossez – la guérison progressive d’une ado hospitalisée pour anorexie.
  • Le complexe du papillon, Annelise Heurtier – l’histoire de Mathilde, une jeune ado complexée qui commence un régime et qui tombe peu à peu dans l’anorexie. Aidée d’une de ses amie, Mathilde résiste et essaye de s’en sortir.
  • Le souffre bonheur, Christophe Renault – la rencontre entre une ado hospitalisée pour anorexie et un jeune garçon de 3ème qui fait son stage de découverte à l’hôpital.

Aidez-nous à améliorer nos réponses

  • Si vous souhaitez être recontacté(e), merci de nous communiquer votre adresse email. Celle-ci ne sera en aucun cas communiquée à des tiers.