La vie numérique des tout-petits

Aujourd’hui, l’omniprésence du numérique, et notamment des écrans, dans le quotidien des enfants et particulièrement des tout-petits s’est banalisée. D’après le baromètre IPSOS Connect 2016, les enfants de 1 à 6 ans passent 4h10 par semaine sur Internet.

Tous les membres de la famille sont concernés par les outils numériques, même les plus jeunes enfants qui grandissent entouré.e.s de smartphones et de tablettes. Malheureusement, à cause de ces comportements vis-à-vis des écrans, les interactions familiales se retrouvent réduites.

 

Porteur d’enrichissement social, familial et individuel, proposant une ouverture sur le monde et vecteur de connaissances et d’éducation pour tous, le numérique présente néanmoins des risques encore ignorés pour certains.

 

1 IPSOS Connect 2016 ; 2AFPA février 2016 ; 3 IPSOS Connect 2016 ; 4 AFPA 2016

Entre 0 et 5 ans, les enfants font leurs apprentissages fondamentaux : motricité, construction des relations avec la famille et la sphère sociale, rapport au monde qui les entoure. L’usage que font les adultes du numérique va ainsi influencer l’environnement dans lequel le jeune enfant évolue et se construit. Dès l’acquisition de la lecture et de l’écriture à partir de 6 ans, l’enfant peut accéder à Internet par sa tablette, et s’exposer à des risques nouveaux.

A ce jour, aucune étude n’a été réalisée pour mesurer l’impact de l’usage du numérique sur le développement du tout-petit. Néanmoins, les signaux d’alerte et recommandations de professionnel.le.s se multiplient. C’est pourquoi, la Fondation pour l’Enfance a décidé d’organiser des ateliers de travail réunissant des professionnels de divers horizons, impliqués dans le domaine de l’Enfance et du Numérique.

Ces ateliers ont permis de définir des constats et des préconisations autour de cette thématique et ont amené notre Fondation à établir un plan d’actions prévues en 2017-2018.

 

L’ENJEU

La question de l’impact du numérique sur le développement de l’enfant au quotidien avant l’acquisition des apprentissages et repères fondamentaux se pose. Il s’agit d’une problématique nouvelle à prendre en compte dans l’accompagnement et l’épanouissement de l’enfant.

QUELS EFFETS ?

De 0 à 5 ans, les acquis sensoriels, moteurs, psychiques ou même relationnels, indispensables au développement des tout-petits ne sont pas encore consolidés. Ainsi, l’utilisation de supports numériques dès leur plus jeune âge peut avoir des effets à court et long terme sur leur développement tels que :

  • De fortes conséquences sur le développement conjoint des activités sensorielles et motrices de l’enfant, signifiant par exemple une altération de la coordination de ses mouvements.

  • Un impact sur le développement relationnel et affectif de l’enfant impliquant les comportements liés aux émotions (avoir de l’empathie ainsi qu’une pensée critique, avoir des interactions avec son entourage, avoir conscience de soi, savoir gérer ses émotions…).

  • Une augmentation du risque de troubles de l’attention, de la régulation émotionnelle du sommeil et du langage, et parfois même d’une altération du développement physique.

Ces éléments pouvant à terme, favoriser des troubles addictifs et l’isolement social.

CE QUE NOUS RÉALISONS

La Fondation pour l’Enfance a établi un plan d’actions prévues en 2017 et 2018 sur la thématique de l’enfance et du numérique. Le calendrier des actions de la Fondation est défini autour de quatre pôles :

  • Un soutien à la recherche aux côtés de deux universités avec pour thématiques les comportements des tout-petits plongés en réalité virtuelle immersive (L’Université Catholique de l’Ouest à Angers) et l’analyse des discours des fabricants des offres numériques petite enfance (le Centre Européen des Produits de l’Enfance à Angoulême).

  • Une campagne de sensibilisation sur les usages du numérique chez les tout-petits en cours d’élaboration sera lancée dès la rentrée prochaine.

  • La création d’un comité de veille pour mener des actions de plaidoyer en faveur du respect des Droits de l’Enfant dans la sphère numérique, en mettant l’accent sur la protection de l’identité de l’enfant et de ses données personnelles.

 Pour plus d’informations sur le projet Enfance et Numérique, contactez-nous à l’adresse suivante : contact@fondation-enfance.org ou par téléphone au 01 43 90 63 10.

Poser une question

Vous souhaitez en savoir plus ?
Nous avons sûrement déjà la réponse !

FAQ

Agir avec nous

40 ans au service de l'enfance en danger
Plus de 140 initiatives soutenues
Partie civile dans plus de 200 procès pour cyberpédopornographie

JE PARTAGE