Depuis quelques jours, une vidéo circule sur Internet, montrant une mère frappant et fouettant son enfant de 16 ans parce qu’accusé de vol.

Face aux répercussions médiatiques suscitées par cette vidéo et aux trop nombreux commentaires justifiant le comportement de la mère pour punir son enfant, la Fondation pour l’Enfance tenait à s’exprimer sur le sujet.

Rappelons d’abord qu’un enfant a des droits. Punir son fils alors même qu’il n’est pas condamné par la Justice nie son droit à la présomption d’innocence, droit que l’on reconnaît pourtant aux adultes.

Il nous importe aussi de rappeler que le recours aux châtiments corporels est proscrit par la Convention des Droits de l’Enfant. La médecine a démontré qu’un enfant éduqué de façon violente reproduisait cette violence et en souffrait durablement. Ce n’est donc pas la solution.

Enfin, en publiant cette scène privée, non seulement cette mère ne respecte pas le droit à la vie privée et au respect de l’image de son fils, mais elle accroît également son humiliation aux yeux de tous.

Fondation pour l'Enfance

Fondation pour l'Enfance

La Fondation pour l’Enfance est née en 2012 de la fusion de deux fondations : la Fondation pour l’Enfance créée par Anne-Aymone Giscard d’Estaing en 1977, et la Fondation Protection de l’Enfance. Les missions de la « nouvelle » Fondation pour l’Enfance ont été redéfinies en 2012, et sont : la lutte contre les violences faites aux enfants, le développement du parrainage de proximité et la sensibilisation autour des usages du numérique chez les enfants, et en particulier chez les tout-petits.