Ces années Incroyables

Fondation Vision du Monde

Comment soutenir le programme Ces Années Incroyables ?

Si vous souhaitez contribuer au développement du projet, vous pouvez aider la Fondation pour l’Enfance en adressant vos dons à :

  • Par chèque à l’ordre de la Fondation pour l’Enfance, adressé par courrier à : Fondation pour l’Enfance, 23 place Victor Hugo, 94 270 Le Kremlin-Bicêtre.
  • En ligne : en cliquant ici.

Le reçu fiscal correspondant vous sera adressé par la Fondation pour l’Enfance.

Le Prado intervient dans les domaines de la protection de l’enfance, de l’enfance en situation de handicap, de la protection judiciaire de la jeunesse et de l’insertion par l’activité économique. Le Prado est composé de 35 structures, implantées dans 5 départements (Rhône, Ain, Allier, Isère et Loire). La mission du Prado s’effectue grâce à l’engagement de ses 550 professionnel.le.s.

La loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance propose un axe principal qui vise à diversifier les modes d’intervention et de prise en charge auprès de l’enfant. Le Prado de Bourg-en-Bresse décide à cette période de développer le service Safren, dispositif de placement avec maintien de l’enfant à domicile. Destinée à soutenir l’enfant dans son environnement quotidien, cette démarche mobilise et valorise les compétences éducatives des parents en vue d’améliorer la qualité de la relation parents-enfants. En offrant un soutien familial intensif à travers des séquences de travail communes, ce système permet de maintenir des liens familiaux et de redonner sa place à chacun pour rétablir un équilibre familial.

Certaines mesures de placement peuvent effectivement être évitées si un dispositif préventif de soutien à la parentalité se met en place. C’est dans ce contexte que le Prado identifie un projet novateur : Ces Années Incroyables (CAI), programme d’entraînement aux habiletés parentales, développé par l’université de Washington à Seattle.

L’objectif  ? 

Donner aux parents d’enfants âgés de 5 à 10 ans, qui présentent des troubles de la conduite, les outils afin d’améliorer la relation parents-enfants.

Le projet 

L’implantation en France du programme CAI a débuté en février 2016 avec un groupe de 9 parents, encadrés par une équipe du Prado de Bourg-en-Bresse. Le Prado, le Conseil  départemental de l’Ain, la CAF en collaboration avec les associations du territoire souhaitent à présent déployer cette démarche.

La Fondation pour l’Enfance soutient ce projet en accordant une subvention qui va permettre de créer d’autres groupes de travail pour expérimenter le programme et en évaluer l’impact de manière significative.

 

L’enjeu

Ce programme a pour objectifs d’améliorer la relation parent-enfant et de consolider les habiletés personnelles des parents ainsi que leur réseau de soutien social. Il amène également les parents à établir des limites claires et un encadrement précis de leur(s) enfant(s).

 

Comment

Concrètement, le programme est organisé en 16 ateliers de 2 h, à raison d’un atelier par semaine abordant les thématiques suivantes : jeu avec l’enfant, renforcement positif, établir des limites, gestion des comportements difficiles, résolution de problèmes…

Le visionnage de vidéos enregistrées par l’équipe de l’université de Seattle, aide à l’identification des comportements appropriés et inappropriés.

La pratique de jeux de rôle, les exercices à réaliser à la maison et le partage des différents retours d’expérience en groupe aide les parents à suivre leur progression.

 

La valeur ajoutée de ce programme 

 

  • L’approche collaborative, qui valorise le travail avec les parents,induit un partage des expertises respectives des intervenants (connaissance du développement des enfants et de la dynamique familiale, connaissance de la gestion des comportements) et des parents (connaissance de leur enfant, de leur famille et communauté).
  • Les parents contribuent à la définition des objectifs de l’intervention et évaluent chaque séance.
  • Le travail de groupe permet d’être plus sensible aux différences culturelles, de valeursentre les parents, et respecter les différences de réactions émotives, d’habiletés éducatives et de styles parentaux.
  • Le partage des expériences en groupe agit contre l’isolement social des familles monoparentales.

L’évaluation de cette démarche

La qualité clinique de ce programme d’intervention, les effets rapportés et les études de vérification menées font que le programme est reconnu par la Society for Prevention Research (¹). Ce programme est implanté avec succès en Angleterre, en Norvège et en Suède.  Le dispositif a été évalué auprès des usagers du Centre de Jeunesse de Montréal – Institut Universitaire entre 2004 et 2010.

De manière générale, une amélioration des comportements parentaux a été constatée : les parents expriment plus clairement leurs attentes et utilisent des techniques moins punitives envers l’enfant. Les parents rapportent une diminution de la fréquence des comportements problématiques de leurs enfants.

Une étude comparative a été réalisée afin de mettre en parallèle les effets sur un groupe de parents ayant participé au programme CAI et un groupe de parents n’y ayant pas participé : le groupe de contrôle de comparaison. L’étude montre que 80 % des dossiers de demande de placement ont été fermés dans l’année suivant l’inscription au programme CAI, contre 54,7 % pour le groupe de contrôle de comparaison.

Les ateliers ont amélioré les compétences parentales des participants, leur sentiment d’auto-efficacité et leur perception du comportement de leur enfant.  Le sentiment général des parents ayant participé au programme est positif :

  • 92 % estiment en avoir tiré de bons voire très bons bénéfices.
  • 96 % le recommanderaient fortement.

 

(¹) Organisation dédiée à l’avancement des recherches scientifiques sur l’étiologie et la prévention de la santé sociale, physique et mentale, et des problèmes académiques et sur la traduction de cette information pour promouvoir la santé et le bien-être.