Faire un don

Fondation Agir contre les disparitions d’enfants

CFPE Enfants Disparus

En plus des dons déductibles de l’impôt sur le revenu, la Fondation Agir contre les disparitions d’enfants est habilitée à recevoir les dons déductibles de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Quentin Chaix, Responsable communication et mobilisation, est à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 18h pour répondre à vos questions, au 01 83 01 00 72 ou à quentin.chaix@116000.fr

La Fondation Agir contre les disparitions d’enfants, créée en 2015 par le CFPE-Enfants Disparus, a pour mission de promouvoir la connaissance et la recherche autour du phénomène de disparition d’enfants.

Pour ce faire, elle accompagne des projets de recherche, des événements, outils ou dispositifs permettant de mieux faire connaître ou d’approfondir les approches ou informations nécessaires à cette prévention. Cette mission peut notamment être conduite en lien avec des organismes internationaux intervenant sur cette question, comme Missing Children Europe.

La Fondation Agir contre les disparitions d’enfants développe actuellement 4 projets :

1. Faire du 116 000 un numéro connu de tous

Permettre à plus d'enfants d'être parrainés

Combien de personnes connaissent le 116000 ? Seul numéro d’urgence à 6 chiffres, géré par le CFPE-Enfants Disparus, il est largement ignoré du grand public, tout comme sa mission.

Pour que tous les parents signalant une disparition de mineur à la Police ou la Gendarmerie puissent connaitre le numéro d’urgence qui leur est dédié, la Fondation Agir contre les disparitions d’enfants souhaite diffuser 12 000 affiches et 120 000 dépliants dans les commissariats et postes de gendarmerie.

2. Implantation du dispositif TextSafe en France

Soutenir les familles monoparentales
Le système TextSafe est un système d’envoi automatique de SMS aux jeunes en situation de fugue. Le système permet au CFPE-Enfants Disparus, qui gère le numéro 116 000, de faire savoir aux jeunes en fugue que des personnes s’inquiètent pour leur sécurité. Le CFPE-Enfants Disparus, par l’envoi du SMS, encourage le/la jeune en fugue à donner signe de vie et à prendre contact avec des personnes pouvant l’aider.

3. Ateliers de prévention aux fugues dans les collèges et les lycées

Permettre à plus d'enfants d'être parrainés
Ce projet est un projet de sensibilisation qui s’adresse aux jeunes âgés de 11 à 17 ans. Les ateliers ont pour objet de prévenir les jeunes en milieu scolaire des conséquences de la fugue. Les enjeux du projet sont de faire prendre conscience de la mise en danger qu’elles peuvent constituer et de présenter les solutions alternatives.

4. Des « Livrets des bons réflexes » dans les écoles

Permettre à plus d'enfants d'être parrainés
Le CFPE-Enfants Disparus participe de façon active à la prévention des disparitions de mineurs. Ce projet de prévention s’articule autour de la diffusion dans les écoles d’un livret pédagogique : Le Livret des Bons Réflexes.