168 millions, c’est le nombre d’enfants en situation de travail dans le monde estimé par l’Organisation internationale du Travail (OIT). Parmi eux, plus de la moitié travaille dans des activités dangereuses.

En 2002, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a lancé la Journée mondiale contre le travail des enfants afin de dénoncer cette pratique et de faire prendre conscience des actions nécessaires à mener pour en venir à bout.

Ainsi chaque année, le 12 Juin, gouvernements, employeurs, organisations du travail, la société civile, ainsi que des millions de personnes à travers le monde s’unissent afin de sensibiliser à la situation des enfants qui travaillent et aux actions qui peuvent être développées pour les aider.

Cette année, la Journée met l’accent sur les enfants travaillant dans les chaînes de production, de l’agriculture à l’industrie, des services à la construction.

C’est dans ce cadre que l’OIT et l’Organisation internationale des Employeurs (OIE) ont créé un outil d’orientation sur le travail des enfants à destination des entreprises qui veulent agir conformément aux normes internationales du travail relatives au travail des enfants.

Afin d’optimiser le partage des bonnes pratiques, l’OIT a également mis en place une plateforme visant à identifier les obstacles existants au respect et à la mise en oeuvre de la réglementation contre le travail des enfants.

Le travail des enfants dans des conditions déplorables demeure la principale difficulté pour assurer leur éducation. Le travail des enfants peut effectivement nuire à leur santé et à leur développement physique et moral. Piliers de la Convention Internationale des droits de l’Enfant, les droits à la sécurité et à la protection sont fondamentaux pour le développement et l’épanouissement de chaque enfant. Notre Fondation lutte depuis de nombreuses années pour le respect et l’application de cette Convention, et va continuer son combat pour protéger l’enfance.

Fondation pour l'Enfance

Fondation pour l'Enfance

La Fondation pour l’Enfance est née en 2012 de la fusion de deux fondations : la Fondation pour l’Enfance créée par Anne-Aymone Giscard d’Estaing en 1977, et la Fondation Protection de l’Enfance. Les missions de la « nouvelle » Fondation pour l’Enfance ont été redéfinies en 2012, et sont : la lutte contre les violences faites aux enfants, le développement du parrainage de proximité et la sensibilisation autour des usages du numérique chez les enfants, et en particulier chez les tout-petits.